Billetterie
Hervé
Grande Scène
vendredi 22 octobre 2021
< retour

Révélation masculine des Victoires de la Musique 2021, Hervé joue les prolongations avec la sortie d’une nouvelle édition de son premier album : Hyper – Prolongations. 5 nouveaux titres qui s’inscrivent dans la droite ligne singulière des précédents. Toujours en mouvement, Hervé laisse une nouvelle fois parler son hyper activité et sa créativité : mettre en image sa musique en plein confinement (avec notamment son clip de Si bien du mal réalisé dans sa cuisine en mars 2020), assurer coûte que coûte son premier Olympia qui affiche complet alors que les salles de concert sont fermées (en diffusant une session live sur ses réseaux sociaux le 16 novembre 2020) ou proposer aujourd’hui de nouveaux titres en pensant déjà à demain – avec notamment le bien nommé Monde meilleur. Ne pas brûler l’espoir qu’il y a à l’intérieur.

Avec son premier album, Hervé livre son âme en milliers de fragments, comme autant de mantras introspectifs et de refrains entêtants. Et s’il n’hésite pas à laisser parfois le rythme prendre le pas sur le sens, c’est parce que le rythme pour lui c’est aussi du sens et que les sonorités sont des mots.

Originaire d’une ville dortoir coincée entre Versailles et Trappes, Hervé a longtemps grandi à l’ombre de l’ennui. Et c’est d’abord dans le sport à haute dose, le football avant tout - dont son premier Ep tire son nom Mélancolie F.C - qu’il trouve le salut. Puis vient la musique. Entre temps, il y aura les moments de galère, les journées de travail sans lendemain comme cette expérience d’homme de ménage qu’il rejoue dans son clip Le premier jour du reste de ma nuit. Écartelé à ses débuts entre le hip-hop et les musiques électroniques, Hervé s’essaie d’abord au beatmaking avant de fonder plus tard Postaal, un duo électro-pop franco-anglais salué en France comme outre-Manche. Lors d’une pause dans sa famille en Bretagne, entre deux tournées de Postaal, Hervé se remémore l’émoi de son tout premier concert juché sur les épaules de son père face à Jacques Higelin. Il passe à l’acte dans la foulée et s’essaie pour la première fois à chanter en français sur ses nouvelles productions. Hervé ne retournera plus en arrière.

Hyper est un album de chanson électronique, lumineux jusque dans ses clairs obscurs, frénétique et dansant, une ouverture inédite vers des mondes parallèles où le meilleur de la scène de MADchester croiserait la poésie christophienne, où Daft Punk et Alain Bashung convoleraient en un voyage interstellaire, où l’armada new-yorkaise de LCD Soundsystem composerait sous le contrôle de Lalo Schifrin. La pulsation comme fondation du morceau.

A travers Hyper, Hervé décrit son quotidien et ses états d’âme de manière délibérément tourmentée et directe. Des effusions amoureuses au groove imparable (Trésor, Maelström, Addenda), des désillusions affectives (Si bien du mal, Coeur poids plume) et toujours ce besoin viscéral d’exprimer ses pensées d’oiseau de nuit (Fureur de vivre). Les 5 nouveaux titres prolongent le récit de ce journal de bord entièrement écrit et composé par Hervé. Besoin urgent d’un Monde meilleur, piano-voix plein d’amour Si elle me revient pas ou encore le très personnel Rodéo. Sans fard. Touchant. De la chanson moderne. Avec une intensité supérieure à la normale. Hyper.